Tunisie - Traversée en ferry vers la Tunisie

La vie à l'état pur. En route ! - Traversée en ferry vers la Tunisie

Nous marchons tranquillement (nous avons le temps, nous ne savons toujours pas pourquoi nous devons être là cinq heures avant le départ) avec une pile de papiers jusqu'au check-in. Nous récupérons tout et quelques papiers de plus. 

A un moment donné, les premières voitures sont autorisées à monter sur le ferry, nous en faisons partie. Entre-temps, nous sommes devenus des pros du ferry, nous sommes briefés, nous prenons toutes nos affaires et espérons le meilleur. 

Au lieu de réserver une cabine, nous espérons trouver des cabines extérieures de dernière minute à de meilleurs prix. Car nous l'avons appris : réserver sur place est nettement plus avantageux. Ou alors, tu n'as pas de chance et tu ne peux pas en avoir une et tu passes la nuit recroquevillé quelque part sur un fauteuil.

Nous sommes une fois de plus des veinards, nous obtenons une cabine extérieure et déménageons avec toutes nos affaires (sacs de couchage, pique-nique, ordinateurs portables, etc.) dans notre appartement pour 27 heures. Après un petit tour sur le bateau (rien ne se passe, pas beaucoup de monde dessus, majoritairement des chauffeurs de camion), nous nous retirons, mangeons de la ciabatta fraîche avec le meilleur pesto et tombons fatigués dans nos couchettes.

Gerd fait ce qu'il faut faire : dormir. Je reste éveillée. La houle est forte, je parcours mentalement plusieurs fois le court chemin vers les toilettes en espérant qu'il n'y a pas d'objets sur le chemin qui me feraient trébucher et "tomber". Puis j'écoute les voisins. Comme s'ils étaient assis dans notre cabine. Je ne comprends pas un mot, c'est bruyant et probablement arabe. Et ils ont beaucoup à se dire, beaucoup.

A un moment donné, l'un après l'autre, ils prennent une douche. Par la ventilation, les odeurs des différents bains douches s'ajoutent au bruit des conversations. Plus tard, ce sera au tour des déodorants.

La cabine de l'autre côté semble également animée, on y chante et on y rit. L'odeur des cigarettes s'ajoute à la fête et nous parvient par les mêmes tuyaux d'aération. Et je reste éveillée. Et je pense à plusieurs reprises à quel point il serait agréable d'être dans Felix, debout sur le pont D, tout seul et sans toutes les influences qui perturbent le sommeil.

Une fois de plus, j'admire Gerd pour son nez semi-fonctionnel. Et pour son bon sommeil.

Il est maintenant 1h30, j'envisage de "faire une pause" et de lire jusqu'à ce que le soleil se montre au-dessus de la mer. Je n'y arrive pas vraiment. Dans la cabine, il fait maintenant chaud comme dans un sauna, les fenêtres ne s'ouvrent pas et mon humeur est plus que douteuse.

A un moment donné - je ne sais évidemment pas quand - mon esprit se calme et mes oreilles et mon nez ne transmettent plus de signaux au cerveau. Je dors.

Tard dans la matinée, nous nous joignons au groupe d'hommes dans le bistrot. Ici, des gobelets en plastique remplis d'un mélange d'eau et de cigares ornent les tables. Mais le café est bon, nous nous réveillons très vite et commençons la journée sous un soleil radieux, une forte houle et des hommes qui regardent le football. Et en effet, la Suisse gagne contre le Cameroun ! Gerd n'ose pas vraiment exulter de joie. C'est donc une victoire "cachée" dans une foule de fans du Cameroun.

En fin d'après-midi, le bateau fait un bref bruit (marche arrière ?) et une annonce résonne à nos oreilles en italien, en français et en arabe. Nous comprenons que nous sommes sur le point d'accoster. Nous regardons par la fenêtre : terre en vue ! Mais nous en reparlerons une autre fois.

vie pure 221123 17 00 001

vie pure 221123 17 01 002

vie pure 221123 17 31 003

vie pure 221123 17 39 004

vie pure 221123 17 39 005

vie pure 221124 10 13 006

vie pure 221124 10 14 007

vie pure 221124 11 03 008

vie pure 221124 11 37 009

vie pure 221124 13 05 010

vie pure 221124 13 43 011

vie pure 221124 17 33 012

vie pure 221124 17 36 013

vie pure 221124 17 38 014

vie pure 221124 17 39 015


Merci de m'avoir accompagné

Nous voyageons ces semaines-ci à travers Iran. Il se peut que nous n'écrivions pas d'articles ou que nous les écrivions avec du retard. Nous devons d'abord voir si nous avons suffisamment d'Internet ou de réception et si cela nous convient de publier depuis le pays. Et si nous parviendrons à noter toutes les impressions fantastiques à temps.

Tu penses que nos expériences de voyage pourraient intéresser d'autres personnes ? Alors tu peux utiliser le Partager tranquillement l'article. Par e-mail ou comme tu le souhaites.

En outre, si tu ne l'as pas encore fait, tu peux consulter notre Bulletin d'information s'abonner à la newsletter. Tu recevras ici toutes nos expériences dans ta boîte aux lettres chaque fois que nous publierons quelque chose de nouveau ou une fois par semaine le vendredi : leben-pur.ch/newsletter

Nous sommes également très heureux de connaître ton point de vue, tes conseils ou tes questions. N'hésite pas à commenter l'article !

 

Partager:
S'abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rachel Hirt
Rachel Hirt
1 année il y a

Bonjour, mesdames et messieurs.
Je ne comprends pas encore très bien votre site.
Quelques jours sans rien lire parce que mon enfant est en visite de Suisse et déjà tout est différent ici. 😂
Zack, les deux sont depuis longtemps de nouveau en route sur les chaussettes en caoutchouc de Felixen , loin en direction de "chaud".
Prends soin de toi et amuse-toi bien en voyageant et en t'émerveillant.

Amitiés de Racheli

Rachel Hirt
Rachel Hirt
1 année il y a

Ahhh maintenant je suis à nouveau à jour. 👍🤪
Le 24 novembre, il n'y a pas eu de courrier. 👍
Et je pensais avoir raté quelque chose. 😂🤣😇😁

Rachel Hirt
Rachel Hirt
1 année il y a

Bonjour, mesdames et messieurs.
Vous êtes tout simplement trop assidus et trop ponctuels dans vos rapports.
Le lecteur bienveillant est tout de suite un peu perdu quand c'est différent. 🤣😂
Sympa ton site ! 💜👍

fr_FR