Tunisie - Premières impressions de la Tunisie

La vie à l'état pur. En route ! - Premières impressions de la Tunisie 

C'est toujours quelque chose, l'arrivée dans un nouveau pays. Les impressions se bousculent et nous nous étonnons plus que jamais. 

Nous avons tendance à tout classer d'une manière ou d'une autre. "Regarde, les étals au bord de la route sont comme au Sri Lanka !", "La circulation est certes rapide, mais plutôt détendue, comme au Laos" ou "Les gens sont si aimables, nous sourient et nous font des signes, comme en Turquie".

Je ne sais pas pourquoi nous faisons cela. Peut-être que nous ressentons alors quelque chose comme une sécurité, ah, nous connaissons, donc cela vient sûrement bien. 

vie pure 221125 07 50 001

vie pure 221125 08 15 002

vie pure 221125 08 16 003

Nous traversons ainsi Tunis - à travers la mégapole - et nous nous étonnons parfois plus, puis de moins en moins, que des piétons traversent soudain la rue sans regarder ("Salut, ange gardien !"), que les clignotants des voitures tunisiennes ne semblent pas fonctionner ou que leur utilité ne soit pas connue et que l'on se gare et s'arrête spontanément, surtout directement dans les ronds-points. Même les bus - une fois sur le rond-point - s'arrêtent simplement, les portes s'ouvrent et les passagers entrent et sortent. 

J'envisage un instant de revenir à la conduite à gauche britannique plutôt qu'à la circulation urbaine tunisienne. Mais j'abandonne ce souhait, car il faut faire attention à ce que l'on souhaite.

vie pure 221125 08 47 004

vie pure 221125 09 14 005

vie pure 221125 09 25 006

vie pure 221125 09 39 007

Notre GPS se fait discret, nous n'avons pas pu acheter de cartes pour la Tunisie. Mais maps.me (une sorte de google-maps) nous guide des autoroutes parfaites vers les routes secondaires que nous préférons. La radio émet des sons arabes, mais nous n'avons pas encore trouvé de station avec de la musique. 

Après une bonne heure de circulation urbaine, nous arrivons dans les quartiers périphériques. Tout devient plus vide et plus calme. Et nous remarquons rétrospectivement que l'on nous laisse toujours passer. Nous pensons d'abord que c'est le bonus des étrangers. Jusqu'à ce que nous remarquions que nous faisons partie des grands, voire des très grands véhicules ici et que - size matters ? - on nous accorde constamment une sorte de priorité. 

Les trous d'évacuation, comme nous appelons les plaques d'égout en Suisse, font ici honneur à leur nom. Nous supposons que le mot "trou" a été inventé ici : on peut s'y enfoncer. Des trous jusqu'aux genoux au milieu de la route. Mais ici aussi : la circulation est fluide mais très calme, il est obligatoire de passer de l'autre côté de la route en raison du revêtement (ou du non-revêtement) de la route. 

Dès le deuxième jour, nous sommes très heureux d'avoir opté pour une suspension pneumatique supplémentaire Notre Felix fait nettement moins de bruit, les meubles ne grincent plus et nous pouvons bien discuter.

Lors de la traversée d'un village, maps.me nous conduit directement à travers le marché du vendredi. Ici, nous ne pouvons pas aller plus loin. Nous continuons donc comme tous les autres à suivre la rue à sens unique dans le sens inverse, il y a ici deux voies qui sont en fait entièrement garées par les commerçants. Pourtant, la circulation est intense dans les deux sens. 

Nous, une fois de plus beaucoup trop grands, nous avançons lentement, nous nous arrêtons, on nous sourit et, à un moment donné, on nous parle en allemand "Willkommen, ich bin aus Heidelberg. Je vis de nouveau ici. Aujourd'hui, c'est vendredi, nous avons un marché ! Prenez votre temps, ça peut durer ici maintenant !" Nous rions, insistons sur le fait que nous avons tout le temps du monde et laissons passer encore quelques conducteurs de scooters kamikazes avant de repartir quelques mètres plus loin. 

Si nous avions ressenti un certain manque d'envie de voyager à la fin de notre voyage en Angleterre, il s'est soudainement enflammé ici. Nos yeux, nos oreilles, nos cœurs sont ouverts et nous nous imprégnons de tout.

vie pure 221125 12 07 019

vie pure 221125 10 26 008

vie pure 221125 10 26 009

vie pure 221125 10 45 011

vie pure 221125 10 26 010

vie pure 221125 11 55 017


Merci de m'avoir accompagné

Nos premières conférences en Suisse sont prévues. D'autres en Allemagne pourraient suivre. Nous verrons bien. Nous aimerions vous emmener dans le monde perse quelque part dans l'ouest de l'Allemagne et aussi dans la région de Berlin. Nous cherchons encore des locaux. Si tu as des informations, n'hésite pas à nous écrire.

Vie pure-conférence-Perse

Conférence & heure du thé persane
Chameaux, cultures & nombreux contrastes
Vivre-pur voyager en camping-car à travers la Perse mystérieuse

Deux dates à retenir :21.06.24 ou 28.06.24 ; 19h Muri/Berne
21 ou 28 juin 2024 - Début à 19h, ouverture des portes à 18h45 RoomZoom - Thunstrasse 162 - 3074 Muri b. Berne

Nous sommes heureux de recevoir 20 CHF par personne. Les enfants sont gratuits.Inscription par e-mail : andrea.kormann@dakor.ch


Tu penses que nos expériences de voyage pourraient intéresser d'autres personnes ? Alors tu peux utiliser le Partager tranquillement l'article. Par e-mail ou comme tu le souhaites.

En outre, si tu ne l'as pas encore fait, tu peux consulter notre Bulletin d'information s'abonner à la newsletter. Tu recevras ici toutes nos expériences dans ta boîte aux lettres chaque fois que nous publierons quelque chose de nouveau ou une fois par semaine le vendredi : leben-pur.ch/newsletter

Nous sommes également très heureux de connaître ton point de vue, tes conseils ou tes questions. N'hésite pas à commenter l'article !

 

Partager:
S'abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rachel Hirt
Rachel Hirt
1 année il y a

Bonjour à tous.

Wouah ! Et Zack, à nouveau dans la fièvre de l'expérience. 👍
Merci de m'avoir trouvé une petite place dans Félix pour faire un tour. 👍😉

Amitiés du froid du
Racheli

fr_FR